Enquête Mobilité 2017 : les résultats

bandeau-mobilite

Vous avez été plus de 1700 à répondre à l’enquête Mobilité réalisée sur avril-mai 2017 par PAM, l’Association des entreprises du Parc d’Ar Mor et nous vous en remercions. Ce chiffre représente plus de la moitié des salariés des entreprises adhérentes à PAM (3 000 environ au total).

Cette enquête permet à l’association de relayer auprès des décideurs publics (Nantes Métropole, Mairie de Saint Herblain, TAN…) les demandes d’amélioration de la desserte du parc d’Ar Mor en se basant sur des données chiffrées et objectives.

L’arrivée prochaine du chronobus C3 (automne 2018, lire notre article sur les travaux à venir), pour laquelle PAM a longtemps milité, devrait en tous cas réjouir les utilisateurs de la zone : si plus de 72% des répondants viennent fréquemment en voiture et seul, c’est que le trajet en transports en commun est actuellement trop long (principale raison qui conduit les trois-quarts des automobilistes à venir en voiture). 57 % des sondés se déclarent prêts à utiliser les transports en commun si le temps de trajet était réduit.

Une tendance qui pourrait régler le principal sujet de mécontentement des automobilistes : pour plus de 87 % des personnes qui viennent travailler en voiture, l’amélioration prioritaire attendue est la fluidification de la circulation aux heures de pointe.

Quelques autres chiffres

37 % des répondants résident à Nantes, 41 % dans l’agglomération nantaise et 22 % hors Nantes et agglomération.
50 % accèdent au Parc Ar Mor par la Porte de Chézine et empruntent le boulevard du Zénith, 22 % par la porte d’Ar Mor ou Moulin Neuf, 28 % par le bd Marcel Paul.
Le temps de trajet moyen le matin est compris entre 15 et 30 mn pour 34 % et entre 30 mn et 1 heure pour 33 % des salariés.
L’heure de pointe le matin est entre 8h et 9h pour 58 % des salariés, le soir entre 18h et 19h pour plus de 51 %.
Plus de 72 % des répondants viennent en voiture et seul, 14 % en transports en commun, 5 % en vélo, 4 % en covoiturage, un peu plus de 3 % en deux-roues motorisés. Les personnes à pied ne représentent que 0,60 %.

L’intégralité de l’étude est disponible gratuitement pour les entreprises adhérentes à PAM.